Eric CHASSEFIERE

Eric CHASSEFIERE



Né en 1956 à Montpellier, Eric Chassefière vit à Paris. Directeur de recherche en physique au CNRS, il étudie l’évolution du Système Solaire et des planètes, et dirige un laboratoire de géosciences à l’Université Paris-Sud. Il a très tôt écrit de la poésie, imprégnée par les émotions ressenties dans la nature, héritages de l’enfance.

Principales publications : Microcosmes, M25 Productions, 1987. L’arbre à nouveau fleurit, Encres Vives, 2009. Paysage sans nuit, Éd. de l’Atlantique, 2010. Seule la lumière change, Encres Vives, 2010. Le silence de l’arbre entier, Éd. de l’Atlantique, 2010. Se rappeler pour être, Éd. Rafael de Surtis, 2010. Peint de noir, Éd. de l’Atlantique, 2011. Sur un au-delà du corps, Éd. Rafael de Surtis, 2011. Suite taïwanaise, Encres Vives, 2011. Comme est le chemin d’aujourd’hui, Éd. Rafael de Surtis, 2011. La traversée du silence, Éd. de l’Atlantique, 2012. Suite malgache, Encres Vives, 2012. Feu et glace, Encres Vives, 2012. Éric Chassefière, itinéraire poétique, Encres Vives, 2013. Le vol du papillon, itinéraire onirique, avec Catherine Bruneau, Éd. Rafael de Surtis, 2013. Carnet d’Inde, Encres Vives, 2013. Fragments du dernier hiver, suivi de Je respire par le corps, Interventions à Haute Voix, 2013. Le peu qui reste d’ici, Éd. Rafael de Surtis, 2014. Carnet de Corée, Encres Vives, 2014. Profonde la lampe d’autrefois, Encres Vives, 2014. Ce regard qui nous vient du monde, Éd. Rafael de Surtis, 2015. Sous l’eau des mûriers, Éd. La Porte, 2015. Jusqu’au bout de la vie, Encres Vives, 2015. Carnets du Vietnam, Encres Vives, 2016. Déambulations du sable, Alcyone, 2016. L’absent, Éd. La Porte, 2016.



Publié(e) dans la revue Les Hommes sans épaules


 
Dossier : Nikolaï PROROKOV & les poètes russes du Dégel n° 44