Max JACOB

Max JACOB



À Saint-Benoît-sur-Loire (où il s'est installé en 1921), Max Jacob (1876-1944), celui que son ami Jean Rousselot baptisera "l'homme qui faisait penser à Dieu", est surveillé. Les gendarmes français vérifient qu'il est à résidence et qu'il arbore bien l'étoile jaune. De confession juive (il était originaire d'une famille israélite venue en Lorraine au début du XIXe siècle), le poète du Cornet à dés (1917) et du Laboratoire central (1921), s'était converti au catholicisme, depuis sa "vision" du 7 octobre 1909, dans sa chambre de la rue Ravignan. Le 24 février 1944 au matin, Max reçoit cette visite tant de fois redoutée et toujours remise: "des hommes aux manteaux de pluie dont la serviette d'écolier ne contient que le nerf de boeuf et les chaînes dont ils ont fait leurs attributs", écrira Rousselot. Il s'agit de la Gestapo. Le 26 février, Max Jacob fait partie d'un convoi de Juifs, qui se dirige en train d'Orléans vers Drancy et son camp. Max Jacob (interné sous le n°15 872) est destiné à partir dans le prochain convoi pour Auschwitz. Épuisé par le transfert et atteint de broncho-pneumonie; torturé moralement par l'absence de sa sœur cadette Myrthe-Léa qu'il espérait retrouver à Drancy (arrêtée en janvier 1944, déportée à Auschwitz et gazée dès son arrivée tout comme son frère Gaston), Max est hospitalisé à l'infirmerie. Le poète meurt le 5 mars 1944, à 20h. À lire : Jean Rousselot, Max Jacob au sérieux (Subervie, 1958).

Christophe DAUPHIN

(Revue Les Hommes sans Épaules).

 

L'ÉTOILE JAUNE DES JUIFS

 

           à Jean Rousselot


Qui a vu le crapaud traverser la rue?

C'est un tout petit homme ! Une poupée n'est pas tellement minuscule.

Le crapaud se traîne sur les genoux : il a honte, on dirait... ?

Non ! Il est rhumatisant. Une jambe reste en arrière : il la ramène.

Il sort de l'égoût sans doute. Où va-t-il, pauvre clown ?

Personne n'a remarqué le crapaud dans la rue.

Jadis, personne ne me remarquait dans la rue; maintenant,

les enfants se moquent de mon étoile jaune.

Heureux crapaud ! Tu n'as pas l'étoile jaune.

 

                           Max JACOB



Publié(e) dans la revue Les Hommes sans épaules


 
Dossier : JOYCE MANSOUR, tubéreuse enfant du conte oriental n° 19